Montpellier >>> Rockstore >>> 15 juin 2004

par Lothian

[Voir l'article complet sur la 1ère partie de la tournée Marbles]
[Voir les photos du concert de Montpellier]

Dimanche 5 février 2006

En mettant de l'ordre dans mon foutoir, j'ai retrouvé, alors que je la croyais perdue, une version papier d'un mail que j'avais envoyé à Rock Hard une semaine après le magnifique show de Montpellier le 15/06/04. Je l'ai relu et ma foi j'ai décidé de le recopier et après quelques retouches et rajouts mineurs, de l'envoyer à notre ami "geanne".
Je n'avais pas revu Marillion sur scène depuis 1997… Quelle baffe ce concert Marbles !! Pour l'anecdote, je précise que la décision de nous rendre à Montpellier a été finalement prise le samedi 13 juin et que nous avons eu les billets en main le mardi même.
Un miracle !! :o)
Il n'y aurait pas eu ce concert dans ma vie, je ne serais pas là aujourd'hui…. Je ne saurais pas tout ce que je sais sur ce groupe magique, sa musique, ses passions, les fans et la passion que Marillion est capable de déchaîner, les rencontres magiques avec h et les autres après les concert. Sans ce 15 juin historique et d'anthologie je pense que ma vie ne serait pas tout à fait la même aujourd'hui, rien que pour ça merci Marillion.

Mardi 15 juin 2004

Le Rockstore à Montpellier. Il est près de minuit et je sors de la salle le coeur brûlant de joie. Je viens d'assister à ce qui restera LE plus beau concert de ma vie.
2h30, un peu plus peut-être, de pur bonheur offert par un MARILLION dans une forme éblouissante et le mot est faible. Une salle pleine à craquer d'un public en osmose TOTALE avec SON GROUPE. Une émotion intense se dégagera très vite de l'audience et ira s'amplifiant tout au long de ce fabuleux concert en deux parties.
La 1ère partie est dédiée entièrement à " Marbles " avec comme mise en bouche le sublime " Invisible Man ", suivront " You're gone ", " Angelina "… " Don't Hurt Yourself " etc… En fil rouge, " Marbles I à IV " s'intercale entre les morceaux. Cette 1ère partie s'achève en apothéose avec une interprétation somptueuse et à fleur de peau de " Neverland ". Le tout mis en valeur par un son impeccable, des musiciens en top forme et un chanteur tout simplement merveilleux.
Le groupe s'éclipse pour une courte pause... " Three minutes ! " nous rassure H le visage fendu d'un large sourire en levant une main aux cinq doigts tendus.

" Three minutes ! "

Effectivement, après un break de quelques minutes, les cinq reviennent et attaquent sur l'ancien répertoire, démarrant en beauté avec un frémissant " This is the 21th Century ". Ils voyageront, dans une 2nde partie d'anthologie, à travers " Anoraknophobia " (" Quartz ", Between you and me "), " Radiation ", Holidays in Eden ", " Brave ", " .Com ", " This Strange engine " etc.… Et là c'est le délire, la salle entière chante en chœur avec H, lui faisant une véritable ovation à la fin de chaque chanson, des ballons multicolores au logo de " Marbles " volent et explosent dans tous les sens. Désolée de ne pouvoir vous donner toute la set list, j'ai, à mon grand dam, une assez mauvaise mémoire sur ce genre d'exercice, conservant plus facilement les images et les instants forts que le " détail "…
L'énergie, la présence scénique, cette façon qu'a H d'interpréter ses chansons avec son corps, ses mains, ses hallucinantes prouesses vocales m'ont littéralement scotchés. Sa voix, ce soir, est tout simplement incroyable, exceptionnelle, du très grand Hogarth. Marillion en état de grâce. Rien que d'y penser, j'en ai encore des frissons. J'ai rarement vu un homme aussi touchant et présent sur une scène. C'est un bonheur rare de voir un artiste s'offrir ainsi sans retenue, sans filet, à son public.
Nous avons eu du mal à laisser partir le groupe après quand même, 2 rappels bourrés d'énergie (ils en avaient encore, comment est-ce possible ?? H n'a plus un poil de sec et dégouline de sueur,

"Chaud devant ;o)"

le Rockstore est chauffé à blanc) : H s'amusant à filmer la foule démontée avec une sorte de mini caméra qui projetait les images sur un écran géant accroché au fond de la scène. Nos amis ne se sont pas économisés et ont donné leur meilleur et leur maximum jusqu'à l'ultime note. Les musiciens, et tout particulièrement H, étaient très émus par cet… allez n'ayons pas peur du mot : Amour qui se dégageait du public déchaîné et qui aurait bien passé toute la nuit là. Surtout quand H a dit que depuis qu'il faisait partie du groupe il n'était jamais venu à Montpellier, mais vu l'accueil qu'on lui avait réservé, il reviendrait. Je vous laisse imaginer la réaction du public. D'ailleurs je vous livre les mots de H tels que vous pouviez les trouver sur leur site au lendemain du concert (extrait) : " Last night in Montpellier was my first time in that fair city, and the response from the crowd was the most defeaning noise I have heard at a gig. Amazing. Thanks Montpellier ".
(note de 2006, avec le recul, c'est vrai que l'ambiance était plus proche de celle d'un concert " métal " que d'un concert Marillion, l'ami avec qui j'étais venue et qui connaissait peu le groupe était ébahi, enchanté et… conquis !!! )

"Amazing. Thanks Montpellier"

J'avais eu l'occasion de voir Marillion sur la tournée " This Strange Engine " en octobre 1997 à Nice et je m'étais déjà régalée. Mais là, à Montpellier, j'ai eu l'impression de voir un autre groupe tellement Marillion a changé, mûri, évolué. Dans la planète musicale actuelle Marillion fait un peu figure d'ovni de par sa façon particulière de fonctionner, mais quel talent, quelle maîtrise… Un groupe débordant d'émotions, qui, d'album en album, trace un chemin personnel et unique, laissant une trace indélébile dans le cœur de ceux qui les aiment. Un groupe différent, qui ne laisse jamais indifférent. Un groupe tout simplement MAGNIFIQUE, MAGIQUE, porté à bout de bras par un chanteur prodigieux dont la voix surnaturelle et lumineuse transcende le moindre mot, la moindre note. J'ai une tendresse infinie pour S Hogarth et ses amis car ils font partie des très rares artistes capables de remuer au plus profond de moi des émotions tout à la fois belles et douloureuses.
Merci à vous Messieurs pour le bonheur que vous m'avez offert ce fameux 15 juin. Une semaine a passé et j'ai toujours le cœur qui chante et la tête dans les étoiles grâce à vous. Et " Marbles " tourne en boucle sur ma chaîne.
Merci, merci mille fois H, Pete, Ian, Mark et Steven !!!! A très bientôt on the road… Pour conclure, je recommande à tous ceux qui ne l'ont pas encore de se précipiter sur le site du groupe et de commander la version intégrale de " Marbles ". Ne vous contentez pas de la version " expurgée ", il y a des chansons tellement extraordinaires et splendides qui manquent… Vous ne le regretterez pas, cet album est une pépite, une merveille, un diamant, un miracle musical !!!

Je poserai quand même la question qui fâche : pourquoi Thérion arrive à sortir chez les distributeurs un double concept album (" Lemuria/Sirius B ") dans un très beau packaging et pas Marillion ?
Un autre exemple, voir aussi le collector " Death Cult Armaggedon " de Dimmu Borgir que l'on peux trouver en grande distribution (je l'ai vu chez Virgin) ou sur catalogue dans des prix variant de 90 à 57€ !!! Pourquoi pas Marillion ??? Ca, ça me dépasse complètement. Je comprends l'amertume de H. L'attitude des distributeurs est incompréhensible et leur excuse sur la "conjoncture qui ne s'y prêtent pas " complètement bidon (cf. l'interview de B Pourcheron dans le Rock Hard de mai)

Voilà, le retour au boulot, après juste 3 petites heures de sommeil, s'est fait un peu dans le pâté, mais bon sang, parodiant une célèbre marque de cosmétiques, je vous jure, je vous affirme haut et fort que :

" MARILLION LE VAUT BIEN !!! "


[Retour au sommaire]