Nice >>> Théâtre de Verdure >>> 20 octobre 1997

par Lothian

Vendredi 9 décembre 2005,

Grâce à un copain " marillionophile " un peu plus conservateur que moi, je viens de retrouver ma toute PREMIERE chronique de concert de Marillion : " This Strange Tour " écrite le 24/10/97, soit 4 jours après le concert. En me relisant, je constate que l'enthousiasme était déjà là... Je me sentais toute "émotionnée" en lisant !

C'est fou, car ce soir là, Marillion a joué des titres de la période Fish et je n'en garde aucuns souvenirs car je ne les connaissais pas. A cette époque, la découverte du groupe est encore toute fraîche, quelques mois à peine... Huit ans plus tard, il ne me reste de cette soirée que quelques impressions fugaces, comme H accroché en haut du pylône à la fin du concert, la coupure d'électricité, le chapiteau qui claque à cause du vent très fort qui soufflait ce soir là et surtout la bonne humeur et l'énergie dont le groupe ne se départira jamais malgré quelques soucis techniques... Pas beaucoup plus !

Dommage que le cerveau ne soit pas comme un disque dur où l'on puisse stocker et extraire les souvenirs à la demande ;o)) Le fichier d'origine était stocké sur du vieux " Lotus 123 ", donc il a fallu que je réécrive tout. Mais je l'ai fait sans en changer une virgule, un point, une phrase. Je vous livre cette " précieuse archive " brut de fonderie !!! Pardonnez les erreurs et les oublis probables et une certaine naïveté dans le propos. Peut-être que certains d'entre-vous qui me liront étaient dans la salle ce soir là. Cela vous rappellera sûrement de bons souvenirs. Bonne lecture.

CONCERT MARILLION A NICE LE 20-10-97
(Ou le résumé d'une excellentissime soirée)
[Je dédicace ce texte à Christian F (il se reconnaîtra)]

Nous partîmes à cinq sous un ciel sinistre, direction la " riante " cité de Nice. Après 2 h de route entre pluie et brouillard, nous arrivâmes sur une Promenade des Anglais engorgée par le trafic de 19h. Un rapide passage au Mc Do du coin, et direction le Théâtre de Verdure où se produisait ce soir là le groupe anglais Marillion.

Une petite salle confortable nous permis de nous installer près de la scène. Avec mon mètre 58 vous ne pouvez pas imaginer le bonheur que cela fut, pour une fois, de ne pas passer la totalité d'un concert sur la pointe des pieds….

20h30 pile débarque un " chevelu " muni d'une gratte rouge et qui pendant 45 minutes eu la tâche ingrate d'assurer, seul, la 1ère partie et de " chauffer " le public. Heureusement, le " chevelu " (désolée, mais il ne s'est pas présenté…) avait suffisamment de talent pour ne pas trop se faire malmener par les spectateurs.

21h15, le " chevelu " quitte la scène sous les applaudissements et laisse la place à l'équipe technique qui effectue quelques derniers réglages sons.

Finalement….. Vers 21h30, ILS ARRIVENT ! GROSSE OVATION du public. Ils attaquent directement par " Seasons End ". Côté technique le son est OK, le mixage correct.

Le début est bon, le public répond bien, visiblement le groupe semble très en forme, Steve HOGARTH est en voix. Bref, ça " baigne ". Entre 2 chansons Steve H met les points sur les " i " : WE ARE NOT A POP GROUP !! (OK pour moi bonhomme, je ne te contredirai pas sur ce point) et s'étonne (gentiment) que malgré une très faible présence sur les ondes radio nous soyons là ce soir. La réponse du public est sans appel : ON VOUS AIME LES MECS !!!!

Cooool, le concert continu quand PAF ! En plein final de " At that time of the night " plus de jus!!!! Synthé et guitares deviennent muets, seuls restent les lumières et les micro. Croyez vous que ça les a démonté nos p'tits gars ??? Pas du tout. Steve H annonce en français et avec un grand sourire : " Marillion sans électricité ". Le concert a démarré depuis tout juste 20/25 mns. A ce moment là, tout aurait pu basculer, ambiance, humeur etc. si le public n'avait pas eu la bonne attitude, mais non ! C'est sous une avalanche d'applaudissements et de rires que Steve Rothery et Pete Trewavas abandonnent leurs instruments muets, empoignent des guitares acoustiques, Steve H reprend le micro et pendant que les techniciens s'affairent à réparer, nous avons droit à : Marillion joue les Beatles ("You've got to hide your love away "), Marillion joue les Who (" Substitute ") et Marillion joue Marillion (" Sugar Mice ").

C'est dans une ambiance survitaminée et un public à 1000% en osmose avec le groupe, qui n'a rien perdu de son flegme pendant ce court interlude " unplugged ", que le concert reprend. De très grands pros… Bravo !

La suite… ??? Eh bien au total 2h30 de PUR BONHEUR !!! (Les 3 rappels inclus). Marillion interprètera seulement 3 titres de son dernier album " This Strange Engine ", entre autre l'énorme morceau éponyme (15mns) lors du 1er rappel.

Le groupe survolera pour le plaisir de tous une large partie de son répertoire depuis sa création en 1981. Dans le désordre : " Brave ", " Afraid Of Sunlight ", " This Strange Engine ", " Script For A Jester's Tear", "Seasons End", "Clutching At Straw, "Holidays in Eden".

C'est la 1ère fois que je les vois en " live " et la prestation scénique de Steve H m'impressionne. Il chante et " joue " ses textes avec ses mains et son corps d'une façon surprenante. L'incroyable énergie et l'émotion qu'il dégage se transmettent au public qui réagit au quart de tour à la moindre de ses sollicitations.

Pour le dernier rappel le groupe joue " Garden Party ", extrait de leur 1er album, que Steve H déchaîné, chantera perché en haut d'un pylône chargé de projecteurs, sous les yeux un peu hallucinés des 4 autres et des nôtres aussi !!!!

Le sourire de joie et le bonheur qui illuminait son visage à la vue de la folle ovation faite par un public comblé faisaient plaisir à voir. Comme on dit, un peu trivialement, il a pris son pied, et nous avec !!!!

Et puis, toutes les bonnes choses ayant une fin, les lumières se sont rallumées. Enchantée, ravie et un peu sonnée, j'ai suivi les autres. Nous avons quitté Nice sous la pluie mais le cœur et la tête ensoleillés par cette fabuleuse soirée.

PLAY LIST: Ouverture : " Seasons End ". Puis dans le désordre (avec sans doute 1 ou 2 oublis) : " Man Of 1000 Faces ", 80 days ", " Hard as Love ", " Warm Wet Circle ", " At That Time Of the Night ","Sugar Mice", " Slainte Mhath", "Easter", "The Rake Progress" ,"Alone Again In The Lap Of Luxury", "The Great escape", "This Town"… Rappels: 1- "This Strange Engine" 2- "King" 3- "Garden Party" Merci à Eric W. Mon "docteur és Marillion" et Christophe T (mes compagnons de concert) qui m'ont bien aidé pour la playlist. Moi et les titres…..

POST FACE du vendredi 9 décembre 2005 : Sacrée set-list non ???


[Retour au sommaire]