marillion >>> Hard-Rock Magazine n°5 / janvier 1985

Poisson Pilote (retranscrit par Curry)

Reprenant fidèlement le flambeau du rock progressif laissé, il y a quelques années, par genesis, Marillion et son leader Fish sont venus convertir les pêcheurs français au cours d'une tournée à travers le pays. Hard Rock magazine a rencontré notre poisson pilote alors qu'il se démaquillait.

Lorsque mon bien-aimé rédac-chef me confirma que l'interview de Marillion serait faite par votre dévoué serviteur, je faillis lui sauter au cou et l'embrasser ! Mais je ne le fis point, de peur qu'il se méprenne sur mes intentions qui, pourtant, étaient bien pures ... (NDLR : hum ! ...) Mesdames, messieurs, bienvenue au Marillionland !

Hard Rock : Pourquoi avoir annulé les deux concerts au casino de Paris ?

Marillion : Pour des raisons de sécurité ! Le plafond du casino s'effondre, ça n'aurait pas été très pratique ...

Hard Rock : Le fait d'avoir sorti ce mini LP live est-il dû à un manque d'inspiration ?

Marillion : Notre prochain disque sort en mai, ce qui est encore assez loin. Et comme nous ne voulions pas faire attendre les fans, on a décidé de sortir ce mini-album qui, si tout se passe bien, devrait faire plaisir à tout le monde.

Hard Rock : Et ce nouvel album ?

Marillion : pour l'instant, on a pratiquement terminé la première face, qui doit durer quinze minutes. Ca raconte l'histoire d'un type qui perd tout : son boulot, sa femme ... Enfin, bref, c'est avant tout un concept album.

Hard Rock : Marillion est un groupe énormément piraté. En êtes vous conscients, et qu'en pensez vous ?

Marillion : Ca ne nous dérange pas. Ce qui est plus ennuyeux, c'est quand ces disques sont vendus très chers, comme c'est souvent le cas. En fait, on peut très bien le prendre comme un compliment. Il existe 90 disques pirates de Marillion enregistrés uniquement en Angleterre .. (Alors, amis collectionneurs, ouvrez l'oeil).

Hard Rock : On vous voit plus souvent dans les journaux de hard-rock que dans les magazines de rock. Pourtant votre musique n'est pas tellement "heavy" ...

Marillion : Nous sommes avant tout des musiciens. Nous n'aimons pas trop les étiquettes. Si les fans d'AC DC comme ceux de Duran Duran se retrouvent dans notre musique, c'est tant mieux ! Ce qu'on veut, c'est toucher le maximum de monde ...

Jean-Dominique BERNARD

[Retour au sommaire des retranscriptions presse]